JazzOrJazz - Programme
Cheick Tidiane Seck feat. Archie Shepp
Voici l’idée, célébrer la disparition du pianiste Randy Weston, pionnier des échanges entre jazz et traditions africaines, en permettant la rencontre entre Cheick Tidiane Seck et Archie Shepp. Le premier, multi-instrumentiste et producteur de renom, conjugue avec talent groove et spiritualité mandingues.
Le second est une légende vivante du jazz et un saxophoniste hors pair.

Cheick Tidiane Seick est ce qu’on appelle une crème : dans le sens où c’est un pianiste profondément généreux, mais aussi parce que sa musique a quelque chose du baume réparateur. Longtemps sideman de l’ombre, pilier sur lequel les stars, de Jimmy Cliff à Santana, se reposaient, le Malien prend le devant de la scène grâce à Sarala, disque qu’il coréalise en 1995 avec le pianiste Hank Jones. Ce chef-d’oeuvre éternel au carrefour du jazz et des musiques africaines chamboule profondément la vie de l’artiste, tout comme celle de milliers de mélomanes. À tel point que lorsque Antoine Rajon lui propose de participer à la série inaugurale de son label Komos par un hommage à Randy Weston, le pianiste malien hésite presque pour une seule et unique raison : il se sent gêné de ne pas d’abord célébrer la mémoire de Hank Jones. Et puis, il se dit qu’au contraire cela peut lancer le mouvement de tous les tributs qu’il rêve de payer à ses pairs-frères. Randy Weston, mort à Brooklyn en septembre 2018 à l’âge de 92 ans, s’est forgé son identité stylistique à travers un rapport extrêmement fort aux musiques africaines. Il a vécu plusieurs années au Maroc et a été l’un des premiers à jouer avec des musiciens gnawas, avant de vivre une existence presque itinérante, d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique. Un géant dans tous les sens du terme, musicalement et physiquement. Par le biais de ce Tribute to Randy Weston, c’est cette ouverture sur le monde que célébre Cheick Tidiane Seck. En six morceaux de Randy Weston, plus une composition Mr. Randy (avec le Moog que lui a offert son ami Damon Albarn), le pianiste malien adresse une véritable prière afro-jazz à son aîné américain. Depuis ses débuts avec le Super Rail Band de Bamako, il est devenu un véritable ambassadeur des musiques subsahariennes. Le jazz est donc sa deuxième langue maternelle et son association avec Archie Shepp, légende vivante du free, semble toute naturelle pour porter haut la musique libre et intemporelle de Randy Weston.

écouter Cheick Tidiane Seck feat. Archie Shepp