JazzOrJazz - Programme
Roberto Fonseca Trio
Coqueluche du clavier cubain, Roberto Fonseca reçoit en 2016, le Grammy Award dans la catégorie « Meilleur album de latin jazz ».
Son 8e et dernier album, offre un hommage magistral à l’histoire musicale de La Havane.
Kaléidoscope de couleurs dansantes, d’hier à aujourd’hui, soyez-en sûrs, quand le trio de Fonseca prend son envol… Il est impossible de s’asseoir !

Né d’une famille de musiciens à la Havane à Cuba en 1975, le jeune Roberto Fonseca a d’abord tourné autour des percussions avant de commencer à jouer du piano à l’âge de huit ans. Depuis une vingtaine d’années, Roberto Fonseca s’est imposé comme l’un des pianistes les plus doués et les plus populaires de sa génération. Brillant dès son plus jeune âge, il se fait remarquer au Festival International de Jazz de La Havane alors qu’il n’a que quinze ans ! En 2001, il est intronisé par Ibrahim Ferrer au sein du mythique Buena Vista Social Club, et en 2013 il est nominé aux Grammy Awards dans la catégorie du Meilleur Album Latin Jazz. La collaboration la plus importante de 2015 fut la tournée d’été avec la chanteuse malienne Fatoumata Diawara. Suite à cette intense rencontre, il a sorti l’album At Home. Abuc, son nouvel album (le 8e paru sous son seul nom) révèle un autre aspect du personnage : Roberto Fonseca est un conteur. Foisonnant de rythmes canailles et de cuivres gaillards, tissé d’allusions, de souvenirs et de contrastes, kaléidoscope de couleurs dansantes, Abuc raconte une histoire. La grande et riche histoire de la musique cubaine, d’hier à aujourd’hui. Entre contradanza, mambo, cha-cha-cha, danzon et boléro, esprit de la descarga et hip-hop, il la narre à sa manière, fourmillante de clins d’oeils au passé, tout en se déclinant sous des détours stimulants de contemporanéité. Il croise le son d’hier (gambadant au passage sur un orgue Hammond) et celui d’aujourd’hui (avec une touche d’électro), s’affranchit du fil chronologique, mélange les époques au gré des plages, ou au sein même d’un titre, parfois. Tracer des lignes droites n’est pas son truc. Lui préfère les zigzags, les lectures bousculées, inversées. Vous l’aviez sans doute remarqué : Abuc, est un palindrome, Cuba, écrit à l’envers. Le voyage dans le temps proposé ici ne suit donc pas un chemin linéaire. L’idée de la boucle, sied davantage à Roberto. Musicien au talent fou, il incarne la rencontre du jazz avec la musique cubaine d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi avec ses racines africaines. Populaire sur les scènes du monde entier, c’est dans une formation trio qu’il vient à Orléans.

écouter Roberto Fonseca Trio