JazzOrJazz - Programme
Régis Huby
Virtuose autant qu’inclassable, Régis Huby se joue du jazz, du classique et de la musique contemporaine.
The Ellipse embarque, dans son sillage quinze complices de la même trempe. Cet incroyable équipage est issu
de la meilleure tradition européenne classique, nourri de pop et de musiques improvisées.

Depuis deux ans qu’il compose et occupe la scène du Théâtre 71/Scène nationale de Malakoff, Régis Huby se joue du jazz, de la musique classique et de la musique contemporaine. Aujourd’hui, ce résident insatiable boucle une nouvelle fois les genres avec The Ellipse et embarque dans son sillage quatorze autres acolytes inclassables. Cet incroyable équipage de virtuoses, tous issus de la tradition européenne classique, nourris de pop et de musiques improvisées, a une existence artistique singulière qui, au gré des projets, les a amenés à partager un bout de chemin. Réunis pour la première fois en “large ensemble”, cinq soufflants, le Quatuor IXI, trois guitares, deux contrebasses, un vibraphone, un piano, des percussions et de l’électronique, se connectent à l’archet du créateur. La force de gravité de cette création orchestrale dessine en trois mouvements ces belles trajectoires d’amitiés, d’humanité et d’écoute.

«La musique est pour nous ce point commun, cet élément central et vital autour duquel nous gravitons, nous nous rencontrons, nous nous interrogeons. Cette expression qui nous touche au plus intime, qui a le pouvoir de nous émouvoir, parfois jusqu’aux larmes, qui peut avoir le pouvoir de nous soulever dans une joie infinie, ou qui parfois encore peut nous donner la force de nous dépasser individuelle-ment et collectivement. C’est pour moi de cela qu’il s’agit dans le fait de rassembler cette merveilleuse équipe de musiciens ! Cet ensemble est le fruit de plus de vingt années de rencontres et de collaborations, parfois très récentes, comme le vibraphoniste Illya Amar, ou le flûtiste Joce Mienniel, et parfois très longues, comme Guillaume Roy avec qui nous avons fondé le Quatuor IXI en 1995 ou encore Catherine Delaunay avec laquelle nous avons collaboré sur de nombreux projets. Il s’agit bien là de cercles, de cercles d’amitiés, d’humanité et d’écoute. Nous sommes des particules en orbite, toutes autonomes, toutes différentes, mais toutes connectées les unes aux autres par cette force de gravité qu’est pour nous la musique. Comme cela m’est cher, au delà de toutes frontières stylistiques, je souhaite que cet ensemble laisse à entendre toutes ces histoires afin qu’elles ne fassent plus qu’une… Un corps sonore se faisant l’écho du parcours et de la mémoire de chacun. L’ellipse symbolise ici pour moi ces trajectoires, ces cycles infinis, ces rotations en orbite de molécules toutes connectées entre elles dans un équilibre parfait et fragile. Des trajectoires chargées de questions et de mystères dans ce que nous sommes, ce qui nous entoure et que pourtant nous ne cessons d’interroger dans l’espoir d’une réponse dans l’infiniment grand ou l’infiniment petit.» Régis Huby

Concert enregistré par France Musique et captation audiovisuelle par Tangaro.

écouter Régis Huby