JazzOrJazz - Programme
Goran Bregovic
Dans son nouvel album, Three Letters from Sarajevo, l’artiste s’inspire de l’histoire de Sarajevo, sa ville, et de ses multiples croyances, ses identités, ses mélanges et ses paradoxes complexes, avec le violon comme fil rouge. Sur scène, avec son Orchestre des Mariages et des Enterrements, il offre
un concert généreux, époustouflant d’énergie, de liberté auquel nul ne peut résister !

Un morceau de Bregovic est toujours identifiable dès sa première écoute et semble s’adresser à toutes et à tous sans distinction de race, de sexe, d’âge ou de religion. Compositeur contemporain, musicien traditionnel ou rock star des Balkans, Goran Bregovic fait partie des rares musiciens qui ont réussi à développer un art d’une telle amplitude, qu’il combine de manière cohérente, une si grande variété de styles et de techniques sans perdre son identité. Fils d’une mère serbe et d’un père croate, auteur compositeur et leader charismatique de Bjelo Dugme, son groupe créé en 1975 et qui a enflammé l’Europe de l’Est pendant quatorze ans et douze albums, l’artiste devient le héros de tous les Yougoslaves. À la fin des années 80, le cinéaste Emir Kusturica, un fan de la première heure, convainc Bregovic de participer à la création de la musique pour Le temps des Gitans qui permet à Goran d’affiner son sens de la dramaturgie musicale et de travailler autour de la musique gitane qui le fascine tant. La combinaison des images de Kusturica et des notes de Bregovic sublime cette histoire poignante et inoubliable. S’en suivra d’autres collaborations toutes aussi réussies. Alors que la guerre ravage leur pays, Bregovic et Kusturica collaborent une dernière fois autour du film Underground, qui obtient la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1995. Goran Bregovic décide alors de reprendre la route et crée son Orchestre des Mariages et des Enterrements. Avec cet ensemble, il marie les musiciens/cuivres gitans avec des percussions orientales, mélange les polyphonies féminines bulgares avec un choeur d’hommes classique, mixe des sections de cordes avec des programmations électroniques. Vêtu de blanc, assis entre son ampli et son ordi, une guitare électrique en bandoulière, Bregovic mène tous les soirs cet équipage bigarré à géométrie variable (de 9 à 19 musiciens, et même jusqu’à 60 parfois). Depuis plus de vingt ans, Goran Bregovic et son Orchestre des Mariages et des Enterrements ont parcouru tous les continents du monde connu sur une tournée sans fin (jusqu’à présent plus de 3000 concerts). Sa capacité aiguë à comprendre et assimiler toutes les cultures musicales permet à Bregovic d’intégrer dans sa musique des chants traditionnels (corse, géorgien, bulgare, liturgique…), mais aussi de collaborer avec Shantel, le DJ allemand. Son talent sans limites attire des artistes de première classe pour lesquels il compose et produit les albums, comme l’emblématique crooner grec George Dalaras, l’étoile polonaise Kayah, l’icône turque Sezen Aksu. Goran Bregovic a collaboré également avec les regrettées divas Cesaria Evora et Ofra Haza, le cultissime Scott Walker. Dans son nouvel album Three Letters from Sarajevo, il s’inspire de l’histoire de Sarajevo et utilise le violon comme instrument métaphorique qui fait coexister les styles klezmer, classique et oriental, sur trois pièces instrumentales pour des solistes originaires des Balkans, du Maghreb et d’Israël. Ces trois lettres évoquent et concilient également, sur le plan allégorique, les trois religions : chrétienne, juive et musulmane pour un message de paix et de réconciliation. L’album est également composé de titres étonnants et détonants chantés par Bebe, Riff Cohen, Rachid Taha, Asaf Avidan, Sifet et Mehmed et interprétés en espagnol, hébreu, arabe, anglais et serbo croate. Sur scène, toujours avec son Orchestre des Mariages et des Enterrements, il nous offre un concert inoubliable à tout point de vue !

écouter Goran Bregovic